08.02.2018

Reconnaissance tardive du pionnier Herbert W. Franke

Le 14 février 2018, Herbert W. Franke recevra un titre honorifique de docteur de la part de la Staatlichen Hochschule für Gestaltung de Karlsruhe. S’il est avant tout connu pour son oeuvre de science fiction, Franke a également développé un travail artistique très vaste.

Herbert W.Franke a commencé dès les années 1950 à explorer le potentiel artistique des médias électroniques; parmi ses nombreuses expériences, il a par exemple conçu des images sur des ordinateurs analogiques, les a exportant sur un oscillogramme pour les déplacer devant un écran avec une caméra.

Né en 1927, Franke a d’abord étudié la physique. Outre l’écriture de nombreux romans de science-fiction–le domaine qui lui a donné sa renommée–il s’intéresse dès les années 1950 au potentiel artistique des médias électroniques et aux débuts balbutiants des ordinateur. Avant tout fasciné par l’idée d’une «machine à art», Franke peut être considéré comme un un pionnier de l’art médiatique et donc de l’histoire des médias (ce n’est que bien plus tard que le concept d’art génératif est apparu). Il est aussi l’un des fondateurs d’Ars Electronica à Linz, le plus grand festival d’art électronique au monde que nous suivons ici chaque année attentivement.

Illustration: «Quadrate» – le premier graphique assisté par ordinateur créé Herbert W.Franke en 1969

Illustration: «Einstein»–utilisation très précoce du traitement d’image numérique à des fins artistiques à partir de 1973. Traitement d’image d’un portrait d’Einstein. Réalisé sur un ordinateur central dans le laboratoire de recherche de Siemens, l’ordinateur a été développé pour le traitement d’images dans le secteur médical.

Siegfried Zielinski, recteur de la Staatlichen Hochschule für Gestaltung de Karlsruhe, ne tarit pas d’éloges à l’encontre de son confrère, au moment de lui décerne ce titre honorifique: Franke n’est rien de moins que «l’un des pionniers les plus importants d’une pratique scientifique, artistique, intellectuelle et poétique qui fut influencée, inspirée et même générée par les ordinateurs et même développé par des technologies de communication». Cette célébration s’accompagne d’un grand travail sur les archives des Franke, des archives qui contiennent autant de documents sur l’histoire de l’art informatique et médiatique, mais aussi des œuvres littéraires ou encore, plus surprenant, des documents sur la spéléologie, une autre passion de l’artiste.

Illustration: «Rotations / projections». Voici un exemple de film numérique créé en 1974–produit en coopération avec la scène expérimentale du Bavarian State Opera Munich et utilisé pour une projection de scène dans le contexte d’un ballet.

Digital Brainstorming s’est associé à cet artiste polyvalent dès 2007-il avait cette année-là effectué une tournée de lecture dans différentes villes suisses. C’est à cette époque-ci que le premier de nos deux longs entretiens a été enregistré–des conversations (en allemand) que vous pouvez réécoutez dans notre rubrique podcast. Si la première rencontre parle avant tout de la création d’Ars Electronica, la seconde, réalisée à l’occasion de son 85ème anniversaire, est centrée sur son travail artistique.

Illustration: «Mondrian». Extrait d’une séquence de 1979. Premier programme interactif au monde pour l’image et le son dynamiques – sans doute conçu et développé par Texas Instruments 99/4 (commande).

La cérémonie de remise–publique—du doctorat honorifique aura lieu le 14 février 2018 au Zentrum für Kunst und Medientechnologie de Karlsruhe.

Communiqué de presse (en allemand) de la Staatliche Hochschule für Kunst Karlsruhe du 1er février 2018.

Traduction et adaptation de l’article en allemand de Dominik Landwehr



Publié par julien le 08.02.2018 10:03 dans Lire, Participer




Également