10.01.2019

Public Domain 2019: de nouvelles œuvres accessibles!

1948-2018: le comique Karl Valentin est décédé voilà 70 ans. Son oeuvre rentre donc dans le domaine public, quoique avec une petite limitation. Les œuvres de dizaines d’auteurs, d’auteurs et d’artistes sont également gratuites.


Albert Schweizer (1885 – 1948): Schlosshöchi bei Holderbank SO, 1930.

Si Karl Valentin (1882 – 1948) n’est pas le seul artiste célèbre décédé en 1948, l’entrée de son travail dans le domaine public est important pour une raison supplémentaire. Héritiers et avocats de Valentin ont su en effet garder cet héritage littéraire avec des yeux d’aigle et ont multiplié les avertissements. Cette entrée dans le domaine est heureusement désormais définitive. Enfin pas tout à fait: un certain nombre de travaux, ayant été signés avec son partenaire de théâtre, Liesl Karlstadt (1892 – 1960) il faudra attendre encore quelque temps pour que ces œuvres deviennent entièrement publiques.

 

La liste des artistes et écrivains décédés en 1948 fait figurer plusieurs noms illustres, dont le pionnier du cinéma russe Sergei Eisentstein, le militant indien pour la paix Mahatma Gandhi, le journaliste allemand Egon Erwin Kisch ou les dadaistes Kurt Schwitters et Emmi Hennings. Ce dernier avait d’ailleurs la nationalité suisse.

De nombreux noms inconnus ont également été découverts cette année. Qui sait, par exemple, qui était Bettina Holzapfel-Gomperz, Else Züblin-Spiller, Marcel Vonderweid ou Albert Schweizer – non, pas le « médecin de la jungle », qui écrit d’ailleurs avec tz (Schweitzer), mais un peintre inconnu de Suisse?

Immanuel Friedlaender (1871-1948) – Vesuv (1900 – 1935)

La bibliothèque de l’EPF de Zurich a également de bonnes nouvelles en la matière:  au 1.1.2019, selon Nicole Graf, responsable des archives de l’institution, 1533 images ont été transférées dans le domaine public. Parmi celles-ci se trouve la collection d’images volcaniques du géographe Immanuel Friedlaender (1871-1948). Cliquez ici pour consulter toutes les archives visuelles de l’ETH.

Pendant des années, un groupe de créateurs dirigé par Mario Purkathofer s’est donné pour mission de rendre les œuvres accessibles à des auteurs inconnus du domaine public. Ils offrent une plate-forme à tous les intéressés, car la recherche et la collecte de ces œuvres coûtent très cher.

Incidemment, les héritiers et les avocats de Karl Valentin ne sont pas les seuls à avoir tenté astucieusement de remettre à plus tard la «chute de la maison» dans le domaine public: le litige autour du journal d’Anne Frank est devenu célèbre. La question de la co-création avec son père, Otto Frank, ayant ici été soudainement évoquée…

Cliquez ici pour l’annuaire du domaine public des activistes suisses:
http://pd.republicdomain.net

Cliquez ici pour les archives d’images de l’ETH

Traduit de l’article de  Dominik Landwehr, publié le 31 décembre 2018



Publié par julien le 10.01.2019 09:10 dans Lire, Participer, Regarder


Keywords: [Public Domain]


Également