23.10.2019

L’art digital selon Vera Molnár

Quand l’art provient d’un ordinateur – qui en est l’artiste? «Moi», dit Vera Molnár, la «Grande Dame» de l’art numérique. L’artiste, née à Budapest en 1924, est une pionnière de l’art informatique. Le MuDA, Museum of Digital Art de Zurich, lui consacre actuellement une exposition.

Vera Molnár, 95 ans, assise sur le sol de son atelier, explique l’algorithme d’une de ses peintures. (© Galerie La L

Quand l’art provient d’un ordinateur – qui en est l’artiste? «Moi», dit Vera Molnár, la «Grande Dame» de l’art numérique. L’artiste, née à Budapest en 1924, est une pionnière de l’art informatique. Le MuDA, Museum of Digital Art de Zurich, lui consacre actuellement une exposition. Vera Molnár étant impliquée dans l’art numérique depuis sa création, l’exposition constitue une excellente introduction à l’art informatique.

Une reproduction de « 36 carrés », une étude de mouvement de 1986. La série originale peut être vue à l’exposition de MuDA. (© Association des arts numériques)

Son activité a débuté en 1968, année de la révolution de la jeunesse. Vera Molnár avait alors persuadé le responsable du centre de données de l’Université de Paris de lui laisser le temps nécessaire pour effectuer des expériences artistiques la nuit, lorsque les ordinateurs étaient sous-utilisés. Elle souhaitait en effet utiliser l’ordinateur central, qui avait en fait été installé pour des calculs scientifiques, dans des dessins algorithmiques. Le responsable du centre de données finit par céder et laissa Vera Molnár opérer durant quelques minutes au terminal.

Auparavant, Vera Molnár avait déjà acquis une expérience des algorithmes artistiques. Jusque-là, elle avait elle-même suivi les règles. Jeune demoiselle, elle avait aussi peint des couchers de soleil et avait changé les crayons de couleur conformément à ses propre règles du jeu. Ultérieurement, elle s’est mise à peindre des images de carrés, déterminant la taille et la couleur des carrés avec un cube.

C’est donc en 1968 qu’elle commence à inscrire ses règles dans un ordinateur qui lui permettra de calculer des formes, puis de les tracer. Lors d’entretiens, elle expliquait à ce sujet que l’ordinateur avait joué le rôle du hasard. Mais cela crée aussi beaucoup de fragments. En tant qu’artiste, il lui fallait par conséquent choisir la bonne image–ce n’est pas l’ordinateur qui produit l’œuvre d’art, mais bien elle-même. «Les ordinateurs ne servent à rien si le cerveau humain ne fait pas de calculs informatisés», déclarait-elle.

L’exposition du MuDA, Musée d’art numérique de Zurich, présente des œuvres actuelles de Vera Molnár ainsi que des travaux plus anciens datant des années 1960. Ils permettent de traiter de manière unique l’émergence de l’art numérique.

muda.co/veramolnar

Article écrit par Mathias Zehnder initialement publié le 15 octobre 2019, traduit et adapté par Julien Gremaud



Publié par julien le 23.10.2019 12:11 dans Regarder


Keywords: [Jeunes]


Également